Notre régime alimentaire est-il proche de celui des grands singes ?

Magalie
41
Istres

Mieux connaitre le comportement et le régime alimentaires des chimpanzés, nos plus proches parents, nous aide-t-il à expliquer l'alimentation humaine ? Ceux-ci, ont un système digestif similaire au notre et comme nous, ils sont omnivores. Mais la composition de ce régime alimentaire et les comportements relatifs à l'acquisition de ces aliments sont-ils pour autant proches des nôtres ?

Les chimpanzés consomment principalement des végétaux avec une préférence pour les fruits et, en plus faible part, de la matière animale. Le plus étonnant est probablement la diversité des types d'aliments consommés : fruits, tiges, feuilles, écorces, racines, résine, bourgeons, insectes (fourmis, termites, coléoptères...) ou leurs produits (miel, miellat, larves) et quelques éventuelles proies vertébrées sont ingérés, portant le menu d'un même groupe à plus de 350 aliments différents ! Cette variété diffère bien sûr en fonction de la région et des conditions climatiques (altitude, précipitations et températures), de la disponibilité saisonnière mais également de l'âge, du sexe, de l'état physiologique et sanitaire ...et probablement des gouts de l'individu !

Les chimpanzés connaissent les espèces d'arbres qui fructifient de façon synchrone et leur répartition sur le territoire. Lorsque des aliments énergétiques sont disponibles, les chimpanzés à leur arrivée expriment très bruyamment leur satisfaction par des vocalisations portant sur de longues distances, permettant de transmettre l'information aux membres de la communauté et de se rassembler. Les meilleurs « repas » sont donc pris collectivement. Un véritable partage est même observé lorsqu’une proie est capturée: les chasseurs acceptent de donner une partie de leur butin à des individus n'ayant pas toujours activement participé à la capture. Avec cette chair, les chimpanzés ajoutent systématiquement des feuilles. La bouchée est longuement mastiquée avec des feuilles au goût prononcé, amères ou aromatiques, suggérant une fonction proche de celle des épices en alimentation humaine, modifiant le goût mais également réduisant les risques de contamination bactérienne ou parasitaire.

Diversité d'un régime alimentaire composé d'aliments végétaux, fibreux, peu sucrés et peu gras, crus, longuement mastiqués et consommés frais uniquement (pas de stockage et de conservation), et d'une une faible part de protéines animales, associée à une activité physique et une vie sociale riche... finalement, le régime alimentaire chimpanzé peut paraitre inspirant pour les humains. Mais n'oublions pas qu'ils ne pratiquent ni stockage, ni cuisson ce qui les rend dépendants chaque jour de cette cueillette d'aliments sauvages, coriaces, fibreux et peu caloriques.

 

Auteur :

Sabrina Krief, primatologue au Muséum National d’Histoire Naturelle.

Exposition "Sur la piste des Grands Singes" au Jardin des Plantes de Paris (2015-2016) © MNHN - Jean-Michel Krief
Exposition "Sur la piste des Grands Singes" au Jardin des Plantes de Paris (2015-2016) © MNHN - Jean-Michel Krief