Quel sont les impacts de la malnutrition dans le Monde ?

Patrick
27
Royan

La malnutrition est la conséquence des carences, des excès ou des déséquilibres dans les nutriments apportés par l’alimentation. Il peut s’agir de suralimentation (excès calorique) ou de sous-alimentation : insuffisance calorique ou insuffisance qualitative en micronutriments (comme les vitamines).

Si à l’échelle mondiale ce sont souvent les sources de vitamines (fruits et légumes frais) et les sources de protéines (légumineuses, produits animaux) qui font défaut, dans les pays occidentaux, les carences en acides gras oméga 3 (apportés par les poissons gras, légumes feuilles, noix et amandes) sont par exemple généralisées.
Contrairement à une idée reçue, la dénutrition et le surpoids peuvent coexister dans une même communauté voire une personne donnée. L’évolution rapide de l’alimentation dans les zones urbaines des pays en développement suscite d’ailleurs de l’inquiétude de ce point de vue puisque les populations abandonnent une alimentation traditionnelle basée sur les produits frais cuisinés à la maison pour une alimentation industrielle riche énergétiquement mais souvent pauvre sur le plan nutritionnel. On qualifie de « faim cachée » ces carences alimentaires difficilement visibles ayant des conséquences importantes sur la santé (croissance, immunité, capacités intellectuelles, etc.). Chez les femmes enceintes, elle augmente les risques de mauvais développement du fœtus, de retard mental et de maladies chroniques à l’âge adulte. Il y a donc une transmissibilité intergénérationnelle de la malnutrition qui réduit la capacité des pays en développement à améliorer leur situation économique.

À l’échelle mondiale, ce sont les pays d’Afrique subsaharienne qui ont la plus forte prévalence de malnutrition. Mais les pays du sud de l’Asie (Inde, Bangladesh, etc.) du fait de leur importante population abritent le plus grand nombre de personnes souffrant de la faim. Les populations touchées sont principalement des populations rurales pourtant impliquées dans la production agricole alimentaire. Les causes principales de l’insécurité alimentaire sont, parfois simultanément, la pauvreté, les conflits (notamment parce qu’ils désorganisent les systèmes alimentaires et mobilisent les paysans) et les événements climatiques extrêmes, sécheresses en particulier.

 

Auteur :

Samuel Rebulard, ingénieur agronome, agrégé de sciences de la vie et de la terre, enseignant à l’université Paris-Saclay.

Malnutrition © TKnoxB via Flick
Malnutrition © TKnoxB via Flick